Accueil | Le Docteur Baïkoff | Le centre de Chirurgie Réfractive | Questions fréquentes | Contact | Accès
    Examens préopératoires | Consignes préopératoires | Consignes postopératoires | Techniques Chirurgicales | Fiches d'informations
  Myopie - Hypermetropie - Presbytie - Astigmatisme - Greffe de la cornée - Implants réfractifs -Cataracte
  INFORMATION IMPORTANTE : Depuis le 10 octobre 2016, le cabinet de consultation "Centre d'ophtalmologie MONTICELLI PARADIS III" du docteur Baikoff est situé au 494/496 rue Paradis, 13008 Marseille. Les numéros de téléphone sont les suivants 04 91 16 22 28 et 04 91 40 92 95. Le numéro de fax est le 04 91 71 40 04 et l’adresse mail : g.baik.opht@wanadoo.fr. A partir de cette même date, l’activité chirurgicale du docteur Baikoff sera transférée à la Clinique Juge, 116 rue Mermoz 13008 Marseille. Tel 04 91 23 44 00
  Myopie
  Hypermétropie
  Astigmatisme
  Presbytie
  Implants réfractifs
  Greffe de la cornée
  Anneaux intra-cornéens
Traitement de la cataracte
  Technique S.M.I.L.E.

L'hypermétropie

 

Qu'est-ce que l'hypermétropie ?
Dans l’hypermétropie, le globe oculaire est trop court, l’image se forme en arrière de la rétine. L'hypermétrope voit mal de  loin et de près. L’hypermétrope jeune peut compenser sa vision de loin par des spasmes d’accommodation qui entraînent une fatigue visuelle voire des maux de tête. L’hypermétropie est souvent familiale et dans certains cas elle ne peut concerner qu’un seul œil.

 

A quel âge peut-on souffrir d'hypermétropie ?
L'hypermétropie est en général congénitale mais peut ne devenir gênante que longtemps après la naissance. En effet, la vision peut être nette si l’œil "accommode", c'est-à-dire s'il fait une mise au point au loin, comme s'il regardait de près (un œil normal voit net au loin sans effort de mise au point). Cette mise au point (appelée accommodation) est le plus souvent inconsciente et permanente, mais peut être fluctuante, fatigante et insuffisante si l'hypermétropie est trop forte, si la vision de près est d'avantage sollicitée, ou en vieillissant. Une hypermétropie forte pourra se révéler par une tendance à loucher chez le petit enfant (strabisme "accommodatif"). A l'âge scolaire, elle se manifestera par des maux de tête surtout le soir, des troubles de concentration, des difficultés pour le graphisme ou la lecture. Chez l'étudiant adolescent ou adulte jeune, les maux de tête le soir, l'impression d'une vision fluctuante ou fatigante dominent. Enfin, l'hypermétropie modérée peut ne se révéler que tardivement, vers 30 ou 40 ans, responsable d’une presbytie précoce.

Comment corrige-t-on l'hypermétropie ?
Le but est de permettre à l'image de se former sur la rétine. Pour cela, on utilise traditionnellement les lunettes (verres convexes) ou les lentilles de contact. Depuis une quinzaine d'années, l’hypermétropie peut également être corrigée par une chirurgie réfractive.

  • Lorsque l'hypermétropie est modérée (jusqu'à environ 3-4 dioptries), elle peut être traitée par le LASIK qui utilise le laser Excimer associé à la découpe du volet cornéen avec le laser Femtoseconde . Dans ce cas, l'intervention vise à modifier la courbure de cornée en creusant un anneau périphérique, ce qui provoque un bombement central. La durée de l'intervention est inférieure à 15 minutes et la durée d'application du laser de quelques dizaines de secondes.
  • Lorsque l'hypermétropie est plus forte (supérieures à 3-4 dioptries), elle peut être traitée par un implant (implant réfractif) ou par l'extraction du cristallin clair.

Quand peut-on bénéficier d'un traitement chirurgical de l'hypermétropie?
Les conditions requises sont au nombre de quatre :

  • ne pas avoir une hypermétropie trop forte (les astigmatismes hypermétropiques réagissent très bien au lasik)
  • avoir une hypermétropie stabilisée
  • être âgé d'au moins 18 ans
  • ne pas avoir de pathologie oculaire associée

L’existence d’un strabisme n’est absolument pas une contre indication. En effet, l’équipe de chirurgie réfractive et de strabisme de la Clinique Monticelli ont pu montrer que dans les strabismes accommodatifs, la réduction de l’hypermétropie par le traitement au lasik ou par implant a permis de réduire l’angle strabique de façon très importante, voire très souvent d’éviter le geste chirurgical sur les muscles oculomoteurs du sujet atteint de strabisme. Cette chirurgie n’est pour le moment proposée que chez l’adulte ; on peut penser aujourd’hui qu’avant un traitement chirurgical de strabisme, il peut être bienvenu de corriger les troubles de la réfraction par la chirurgie réfractive puis de corriger par un geste chirurgical complémentaire sur les muscles oculomoteurs le strabisme résiduel.  Dans cette indication, le traitement de l’hypermétropie sort de son caractère cosmétique ou de confort pour atteindre un objectif thérapeutique.

TYPE D'ANESTHESIE UTILISEE
L'opération au laser et au lasik est faite sous anesthésie topique de surface (c'est à dire après l'instillation de gouttes oculaires) et prescription d'un léger sédatif.  Elle est totalement indolore.

Aucune hospitalisation n’est nécessaire, en revanche il est impératif d'être accompagné en raison des pansements ou du petit stress causé par cette intervention.

L'intervention par  implant réfractif ou extraction du cristallin clair nécessite une anesthésie locale  ou générale et donc une hospitalisation de quelques heures soit en ambulatoire soit traditionnelle, rarement plus de 24h.

En combien de temps récupère-t-on une vue correcte ?
La récupération visuelle est obtenue progressivement, dans un délai qui varie en fonction du degré de myopie traitée et de la technique utilisée : quelques heures après LASIK, quelques jours après implant, ou extraction du cristallin clair et quelques semaines après PRK. En fait, la meilleure vision est souvent obtenue après un à trois mois.

Existe-t-il des effets secondaires ou des complications ?
Ces effets secondaires et complications sont détaillés dans la fiche d'information qui vous sera remise à la consultation et que vous pouvez télécharger sur en format PDF. (mettre lien). 
Comme pour toute opération, des effets secondaires sont possibles : sur ou sous-correction, perception de halos autour des lumières la nuit, impression de sécheresse oculaire, fatigue visuelle. Ces effets sont rares, modérés, et s'estompent en général avec le temps.
Ils sont également diminués par l’intervention Lasik 100% laser.
La découpe au tout laser du volet cornéen expose à moins de manipulations et moins de risques au niveau du volet : moins de risques infectieux, pratiquement pas de risques de découpe de volet libre ou de perte du volet au moment de l’intervention.

Les diamètres de découpe sont également standardisés ainsi que la position de la charnière pour permettre de soulever le volet au moment de l’intervention sans risque de le voir se déplacer.
L’évolution des techniques en matière de laser Femtoseconde a permis de voir disparaître aujourd’hui les sensibilités transitoires à la lumière (TLS syndrome) que l’on pouvait observer avec les lasers Femtoseconde de première génération.La pression exercée sur le globe oculaire au moment de la découpe avec le laser Femtoseconde est beaucoup plus faible si bien que l’intervention est totalement indolore.
Comme pour toute chirurgie, des complications imprévisibles sont possibles mais de façon exceptionnelle, le risque zéro n’existant pas en matière de chirurgie.

Toute information complémentaire vous sera délivrée au cours de la consultation par le Docteur G. BAIKOFF

Pour mieux connaître le Docteur G. Baïkoff, vous pouvez accéder aux informations suivantes :
- Curriculum Vitae du Docteur

  © Centre de Chirurgie Refractive Monticelli Paradis III- mail : info@chirurgiemyopielaser.com
Creation site internet Artmediatis
Tél : 04 91 16 22 28 - FAX : 04 91 71 40 04
nn


Myopie - Hypermetropie - Presbytie - Astigmatisme - Greffe de la cornée - Implants réfractifs - Traitement cataracte - Lasik - Anneaux intra-cornéens - Laser femtoseconde